Rechercher dans ce blog

Chargement...

9.09.2013

Dirt Platoon - Animal Shit (Prod. By Kyo Itachi)



J'te parle d'un rap violent, d'un rap qui déboite, d'un rap qui te sèche le palais, d'un rap à 0 dislikes...
Le duo Dirt Platoon, de Baltimore, Maryland, se connecte à Kyo Itachi, talentueux producteur que l'on a pu connaître par le passé sous son alias Kostaire (MC). Une production dans la lignée de ses paires et des grandes figures du beatmaking outre-atlantique, utilisant essentiellement trois MPC. Il sample pour l'occasion le "Hommage To Dr. Jekyll" de Paul Lewis.
"War Face" est un double-album commun composé d'un album original et d'un album de remixes avec la présence de Oh No pour ne citer que lui. Ils invitent Ruste Juxx, la sensation de Crown Heights, Brooklyn, longtemps affilié au Boot Camp Click, et dont Kyo Itachi produisait le "Hardbodie Hip-Hop" l'an passé, ou encore Shabaam Sahdeeq, membre du super-groupe Polyrhythm Addicts et rappeur qui a vécu les grands jours de Rawkus.
Waka, qui a tourné le clip de "Where It At" à Aulnay, est loin d'être précurseur dans ce genre de connexion américano-banlieusarde. Ici le visuel est réalisé au Blanc-Mesnil, hometown de Kyo Itachi, dans l'esprit traditionnellement et volontairement ruff de notre bien aimée Seine-Saint-Denis.


Dirt Platoon & Kyo Itachi - War Face (Shinigamie / Modulor / Out now)

C-Bo - Birds In The Kitchen (Feat. E-40)



Pour ceux qui ne connaissent pas C-Bo, faites comme si c'était le Ice Cube du nord de la Californie. Et pour mieux aborder le sujet, on va se placer dans un contexte "Death Certificate", album qui a remué un bonne partie de la population en 1991, où il la mettait sans vaseline à tout le NWA. On est désormais en 1995, "Tales From The Crypt" s'empare du Billboard rap/rnb pour se hisser jusqu'à là 4ème place. Ecouter cet album, c'est un peu comme une balade en low-rider qui tourne au cauchemar. En cette journée d'été ensoleillée sur la côte, vous partiez avec des tubes de Dre et Warren G bien ronds et bien gonflés, cap sur le nord. A mi-chemin les perturbations arrivent, mais c'est à l'approche de la bay area, avant de repiquer sur Sacramento, que vous découvrez le pire, une raw funk "Hard Core" et morbide prend le contrôle de votre radio, synthés gothiques et basslines meurtrières vous assenant sans répit. Pour resituer la chose, il s'agit d'une époque où l'indignation des rappeurs était prise au sérieux, où l'écho de leurs voix représentait une réelle menace pour les politiques, soulevant les masses de par leur seule intonation. Loin des clowns d'aujourd'hui aux démarches hasardeuses, aussi efficaces soient-ils pour faire bouger nos petits culs, C-Bo avançait glock en main, furieux, passionné, adoptant la démarche la plus honnête qui soit.


C-BO - Tales From The Crypt (AWOL Records / 1995)

9.04.2013

Mr. Sche - Poppin' Pills (Feat. Nasty Nardo)



Mr. Sche est un pionnier à Memphis. Ayant passé une grosse moitié de sa carrière dans l'ombre de la vibe horrorcore du catalogue Hypnotize Minds (on parle là du label de la Three 6 Mafia et d'une multitude de releases qui s'étendent sur presque 20 ans), Mark A. Dokes peine à gagner en notoriété bien que certains privilégient sa musique qu'ils estiment plus proche des racines de Memphis. Nous n'allons pas dériver sur l'ancien clash entre la Three 6 Mafia et Bone-Thugs-N-Harmony, mais tout le monde reconnaîtra que ces deux entités se sont mutuellement influencées, dès lors, le pure style Memphis ne pouvait prospérer qu'à travers son underground le plus profond. Qui d'autre que Mr. Sche, qui n'a jamais rejoint les rangs de l'Hypnotize Minds et sa myriade de rappeurs, pouvait offrir à un public dévoué les tonalités qu'il attendait...
Véritable entrepreneur, rappeur et producteur efficient, il se fait une réputation durant les 90's au sein de son crew les Immortal Lowlifes. Au début des 2000's sa signature dépasse les frontières du Tennessee et s'étend à tout le sale sud, en découleront des collaborations (prods et feats) avec des rappeurs d'une toute autre envergure tels que 8 Ball, Lil Jon, Trae tha Truth, T.I. et Lil Flip.
Ce "Poppin' Pills" apparaît sur "The World Isn't Enough" sorti en 2005, premier effort solo notoire qu'il produit dans sa quasi-totalité, confiant le reste de la production à DJ Paul (et oui n'oublions pas qu'en ces temps-là DJ Paul et Juicy J ne sont jamais très loin, dominant Memphis, apogée de la Three 6 Mafia période post-"Da Unbreakables"). Ce double-album est relayé par la plateforme Junkadelic Music, label franco-américain basé entre Paris et New-York, j'en profite pour caler un shout-out à DJ Junkaz Lou de Gennevilliers qui est producteur exécutif sur le projet et qui gère les scratchs et le mixage. En 2004, "Da Showdown", son projet commun avec Al Kapone est un premier manifeste, le hit "Thug Holiday" permettant une réelle prise de pouvoir dans les rues de M-Town, cependant on attendra 2007 pour qu'il s'impose en solo avec "Supastar", une fois de plus chez Junkadelic Music.




Mr. Sche - The World Isn't Enough ( Junkadelic Music ‎/ JZ012 - On The Corner / OTCD 986 / 2005)

9.03.2013

Ex-Pylon - Helmet



Il y a 4 ans, Nathan Fake introduisait Ex-Pylon, son "vieil ami" du Cornwall (pointe au sud-ouest de l'Angleterre), à la scène électronique via sa page myspace. Le producteur en est actuellement à son deuxième projet sous l'empreinte Studio Barnhus, label suédois dirigé par Axel Boman, Kornel Kovacs et Petter Nordkvist. 
Fort d'un premier release, "Hammerfest", paru en 2011, Ex-Pylon nous revenait en ce printemps 2013 avec "Shakes/Helmet", nouvel EP 2 titres qui reste dans la lignée des précédents travaux du bonhomme. Offrant une musique crossover où se mêlent techno mélodieuse, electronica et ambiant, on retrouvera volontiers un kicks rugueux donnant le ton à ce synthé qui nous avale dans sa spirale hypnotique, contraste dont on se délecte dès la première écoute.






Ex-Pylon - Shakes/Helmet EP (Studio Barnhus / BARN 014)

Bitches Is Crazy (B.I.C.) - Yo Soy Widdit



En bon kiffeur du pera de BX que je suis j'étais obligé de retourner cette galette ! Encore peu d'exposition pour les 4 larrons Yesus199, Pete, Ill Spills, et Izzy-Oz qui évoluent en totale indépendance. Les 4 membres sont originaires du Bronx et représentent le Northside, on les connaît également sous le nom de The D Generation X of Hip Hop, Uptown Highlanders ou encore The Influence et ont 2 mixtapes à leur actif. La première, "T.H.C. : The Highgo Chronicles" est sortie en avril 2012, elle a pour single le track "W2ORK" avec une putain de boucle de guitare et un hook qui t'prennent la tête pendant des heures ("It's all about da work, da money, da problems dat come widdit, mama said I'm livin' too fast but I gotta get it how I live it..."). La seconde, "Influence", débarquait sur leur bandcamp en avril 2013, elle comprend le banger "Yo Soy Widdit" et son visuel pour le moins controversé que vous pouvez visionner ci-dessus. Un anthem pour se mettre fucked up en toutes circonstances. Cependant B.I.C. ne tapent pas uniquement dans le party rap, derrière cette couverture se cache une dimension lyricale lourde de sens et une attitude ruff qui tape dans le no gimmicks, relatant la dure daily life de BX entre crime, chômage et pauvreté (le contexte habituel en somme). 
Cette bande de potes qui se côtoient depuis leur enfance et rappent ensemble depuis qu'ils savent aligner 2 rimes n'ont jamais vraiment pris la chose au sérieux avant la mort d'un des membre fondateur du crew, Se Word, en 2011. Dès lors ils décident de passer au next level et quittent leur zone de confort, comme si la perte de ce proche leur avait ingurgiter une dose d'ambition supplémentaire. C'est maintenant qu'ils commencent à réaliser qu'ils pourraient bien être un des next big thing de la saison 2013/2014, et je ne saurais vous dire le contraire.


Bitches Is Crazy (B.I.C.) - Influence (Mixtape) (Free download here)

9.02.2013

Deniro Farrar & Blue Sky Black Death - Danger



Environnement hostile, esthètes de rue et gueules de bouchers.
Nombreux sont les brailleurs, rares sont les vrais.


Deniro Farrar & BSBD - Cliff Of Death (BSBD Music / Out now)

7.01.2013

Mr. Muthafuckin' eXquire - Noble Drew Ali (Prod. By CONSTROBUZ)


eXquire revient avec "Kismet" et sa cover cosmiquo-charnelle qui a eu du mal à traverser le filtre de la censure facebook. Discret pendant une petite année, eXquire a taffé dans l'ombre tout en gérant son écurie au calme, et clairement le type a mûri depuis son projet "Lost In Tranlation" paru fin 2011. De retour avec le lourd "Illest Niggaz Breathin", cela ne pouvait qu'annoncer un projet à la hauteur. eXquire se présente désormais comme un rappeur bien plus complet, toujours entouré de sombres inconnus à la prod., on notera toutefois la présence de Georgia Anne Muldrow aux manettes avec son habituelle et efficace boucle de piano pour le très réussi "Chains". Des invités maison tout au long de la tape si ce n'est le all-star "Tomorrow'z Gone" avec Danny Brown, Nacho Picasso et les Flatbush Zombies, le tout agrémenté de solos brillants tels que "Noble Drew Ali" et "Paper Hearts". Pourquoi le "Fat Fool" produit par Alchemist n'apparaît pas sur le projet? dunno, mais j'espère que ça annonce une future collab' le temps d'un album, on sait bien qu'ALC en est friand. eXquire tape toujours dans ce juste milieu entre un rap décalé (c'est plaisant de voir un rappeur se foutre de la gueule de Drake avec autant de justesse) ou club et quelques morceaux plus introspectifs, ralliant les rues de Brooklyn et l'esprit nouveau de la mouvance beast coast à un univers expérimental construit autour de son personnage d'enculé assez unique, il est au-dessus et vous l'annonce explicitement en se faisant rider par sa douce au milieu des étoiles, vous voulez quoi de plus!?




Mr. MFN eXquire - Kismet (Life Is Passion / Free download here)

Ed Davenport Presents : Inland - Earthloop



Anglais ayant migré à Berlin, Ed crée sa propre plateforme en avril dernier après plusieurs années à distiller releases et remixes de qualité sur de nombreux labels (Gumption, liebe*detail, Vidab, NRK, Falkplatz...). C'est donc sur le bébé Counterchange Recordings et sous son alias Inland, que sort ce "Solstice EP".
Inland, c'est définitivement son penchant techno (on pensera également au "The X EP" sorti récemment chez Vidab) auquel il accorde une place particulière. Ce side-project où les mots et les textures ont un sens précis, Ed s'y projette comme dans un environnement dont il s'inspire. Puisant dans des sources vierges alors inexploitées, il relate une musique mentale et dansante, où force brute et âme éthérée s'affrontent au cours d'un combat plein de grâce.


Ed Davenport Presents : Inland - Solstice EP (Counterchange Recordings /  Counter001)